Attention à vos croyances “Que vous pensiez être capable ou ne pas être capable, dans les deux cas, vous avez raison “ Henry Ford.

Malheureusement ou heureusement, notre cerveau croit tout ce que l’on pense. Donc attention à ce que vous pensez vous risquez de vous croire ?

Nous savons depuis le début des années 50 que ce que nous pensons influence directement notre organisme.

« La façon dont nous pensons à quelque chose affecte la façon dont nous nous sentons à ce sujet.  Nos pensées et nos sentiments influencent nos comportements, nos choix et, finalement, nos résultats.

 Les comportements sont également liés à nos pensées et à nos sentiments.  Les comportements sont nos actions ou la manière dont nous nous présentons aux autres.  Nos comportements reflètent extérieurement ce que nous ressentons à l’intérieur.  Ainsi, pour ceux qui trouvent cela difficile ou préfèrent ne pas partager leurs pensées et leurs sentiments, nous pouvons considérer leurs comportements comme des indices.  Les changements de comportement sont généralement des signes qu’une personne peut être aux prises avec un problème de santé mentale.  Si vous craignez que vous ou quelqu’un que vous connaissez ayez des difficultés et que vous ayez du mal à parler de vos pensées ou vos sentiments personnels, essayez de comparer les comportements avant et après le stress.

L’effet placebo est un autre exemple positif de l’impact de nos pensées. L’utilisation de placebos dans le cadre d’essais cliniques est couvert par le terme « effet placebo ».  Depuis l’article de Beecher en 1955, cet effet est reconnu et cité dans de nombreux essais cliniques et articles médicaux comme étant en moyenne efficaces à 35% sur la majorité des symptômes.  

Rémy Bousseon et al.  Thérapie.  2006 mai-juin

Et une efficacité généralement entre 20% et 50%

Cet effet est encore plus grand avec les athlètes d’élite qui l’utilise pour l’amélioration de la performance induite par placebo dans le sport.

 Mark Berdi et al.  Eur J Sport Sci.  2015.

Il y a un nombre croissant de recherches consacrées à la compréhension des effets placebo dans le sport, Les résultats ont montré que 47% des athlètes ont subi des effets placebo dans le passé.  Une majorité d’athlètes (82%) pensaient que les placebos pouvaient affecter leurs performances sportives.  

Il y a d’autre cas comme l’effet nocebo. C’est lorsque placebo induit des effets secondaire néfaste. Un patient a des effets secondaires du médicament alors qu’il a pris un placebo

Pour en savoir plus sur l’effet nocebo

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8302421/#:~:text=La%20d%C3%A9finition%20de%20nocebo%20se,%C3%A9tat%20psychologique%20du%20patient2.


Commentaires

Laisser un commentaire